Médias & Contenus  >  Dossiers  >  MCN : comment le marché français se structure

MCN : comment le marché français se structure



Entre les acquisitions de Webedia, l'arrivée de grands réseaux internationaux et les initiatives encore timides des groupes audiovisuels locaux, le marché français des MCN a beaucoup évolué en un an et demi. Il se divise de plus en plus entre des réseaux qui gèrent des audiences puissantes à travers la planète en s'appuyant sur des technologies pointues, et des acteurs plus agiles au positionnement d'agence ou de producteurs. mind dresse un état des lieux du marché en interrogeant les acteurs et le consultant spécialisé Mathieu Fiorenti. Un tableau comparatif complète ce dossier.

Le marché français des MCN, s'il est dynamique, reste en retard par rapport au marché américain - le plus mature - mais aussi par rapport à ceux aux Royaume-Uni et à l'Allemagne. L'avance de ce dernier marché s'explique par le fait que "les éditeurs audiovisuels y ont eu une stratégie bien plus volontariste que les médias français", estime Mathieu Fiorenti, consultant spécialisé (sa fiche LinkedIn).  L'Allemand Bertelsmann - qui détient M6 à travers sa filiale Groupe RTL - a par exemple pris des participations dans plusieurs MCN, dont BroadbandTV, Divimove et StyleHaul, tandis que Et ProSiebenSat.1 a achet&eac

Il vous reste 978 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
MCN : comment le marché français se structure