Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Les 10 choses à savoir pour mettre en place un paywall au compteur

Les 10 choses à savoir pour mettre en place un paywall au compteur



Face aux difficultés du marché publicitaire, la grande majorité des éditeurs historiques, en France comme à l'étranger, ont rendu payants une partie de leurs contenus en ligne. Si le freemium s'est vite développé (des contenus gratuits et payants mélangés), le procédé du paywall est de plus en plus expérimenté. Ce "mur payant" peut être strict, ou souple quand il intervient après avoir lu gratuitement certains contenus, dans le sillage du New York Times, le premier à l'avoir installé en 2011. On parle ici de paywall au compteur (metered paywall). mind présente les enseignements tirés des dispositifs des Echos, de Libération, L'Express et La Croix.

 

 

Les Echos - qui a toujours proposé des contenus payants en ligne - a été le premier grand éditeur en France à installer sur son site, durant l'automne 2012, un paywall au compteur, suivi ensuite par des éditeurs régionaux (Groupe La Voix, Le Télégramme, La Dépêche du Midi) et Atlantico.fr, et plus récemment par des titres nationaux : L'Express, La Croix et dernièrement Libération. L'objectif : adresser des offres payantes pour développer de nouvelles sources de revenus, tout en continuant à attirer les lecteurs ponctuels pour préserver les recettes publicitaires. Car la commercialisation publicitaire est de plus en plus délicate. Si les résultats des paywalls sont relativement lents à se concrétiser, les dispositifs n'ont pas eu d'impact négatif sur l'audience et sur les chiffres d'affaires publicitaires, à condition de respecter plusieurs éléments.

[2483 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous