Régies & Adtech  >  Dossiers  >  DMP annonceurs : comment choisir son prestataire ?

DMP annonceurs : comment choisir son prestataire ?



Pour mieux segmenter ses audiences en ligne et ainsi mieux les cibler, les annonceurs français ont développé leurs premières data management platform (DMP) en 2014. La Redoute, avec Weborama, et Mondial Assistance (aujourd'hui Allianz) avec Makazi ont été parmi les premiers à s’essayer à cet outil. Depuis, l’écosystème s’est étoffé avec l’arrivée de nouveaux acteurs, l'amélioration des technologies et des méthodes de travail.

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter lors de la mise en place d’une DMP ? Quels outils ont été utilisés et pour quel coût ? Quelles leçons ont été tirées ? mind a interrogé les éditeurs de DMP (Weborama, Ysance, Oracle, Makaz...), les cabinets de conseil Converteo et Artefact ainsi que les annonceurs Groupama, AssurOne et Air France. Un tableau comparatif des prestataires est consultable également ici.

 En à peine deux ans, les data management platform (DMP) semblent être devenues un outil quasi indispensable aux grands annonceurs pour mieux connaître leurs clients et optimiser leur achat média. En témoigne la multitude d’appels d’offres qui a émergé ces derniers mois. "Début juillet, nous avions sept appels d’offres en cours et déjà douze visibles pour le troisième trimestre", observe Laurence Bonicalzi Bridier, directrice gén

[2173 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous