Médias & Contenus  >  Actualités  >  Plateformisation : les GAFA prélèveraient 200 à 250 millions de livres à la presse britannique par an

Plateformisation : les GAFA prélèveraient 200 à 250 millions de livres à la presse britannique par an



Selon une étude du cabinet de consulting britannique OC&C, repérée par le Guardian le 24 août, les plateformes telles que Facebook et Apple ponctionneront en 2026 jusqu'à 450 millions de livres par an auprès de l'industrie de l'information au Royaume-Uni. La raison ? Les jeunes générations privilégient de plus en plus les réseaux sociaux pour consulter les actualités.

Les plateformes prélèvent déjà 200 à 250 millions de livres par an aux éditeurs britanniques, via par exemple une commission de 30% sur les revenus publicitaires des formats commercialisés au sein de Facebook Instant Articles et Apple News. Bien que les éditeurs qui rencontrent un certain succès dans leur politique d'abonnement en ligne, comme le New York Times et le Financial Times, peuvent se passer des plateformes pour vendre ces produits, OC&C prédit que la plateformisation sera encore plus répandue dans le futur.