>   >  Commercialisation au temps passé : The Economist satisfait

Commercialisation au temps passé : The Economist satisfait



The Economist est le premier grand média - avec Le Financial Times - à avoir adopté, en novembre 2015, la commercialisation publicitaire au temps passé sur ses sites desktop et mobile et sur son application mobile hebdomadaire. Sur l'application, où les lecteurs passent 45 minutes en moyenne par semaine, 90% des emplacements sont vendus avec cette commercialisation, selon Digiday.

Le titre vend aux annonceurs une formule de sponsoring, avec un temps garanti de 700 heures pour une campagne mondiale (le temps moyen atteindrait 800 heures en moyenne en réalité). Un mois d'exposition coûte aux annonceurs 69 000 dollars en moyenne. Les marques paient 1£ (1,32$) pour 55 secondes de visibilité, avec une seule publicité affichée sur l'écran.

Le taux de clic est de 7% en moyenne et les internautes qui ont visité le site de l'annonceur depuis la publicité y ont passé 91 heures au total. Ce mode de commercialisation sera bientôt étendu à son application mobile quotidienne, Espresso, qui a été téléchargée un million de fois et totalise 200 000 visiteurs uniques par mois.

Lire aussi