Agences & Annonceurs  >  Dossiers  >  Test A/B : panorama des prestataires en France

Test A/B : panorama des prestataires en France



Pour améliorer et optimiser leurs offres, les éditeurs médias ont pris l’habitude d’emprunter au commerce en ligne ses techniques marketing. L’A/B testing – procédé qui consiste à proposer plusieurs versions d’un site, d’un mail, d’un article ou d’une interface afin de déterminer laquelle obtient les meilleurs résultats – est l’une d’elles. Pour gagner des abonnés ou augmenter l’engagement de leurs lecteurs sur leurs supports numériques, de plus en plus d’éditeurs expérimentent l’A/B testing. Qui sont leurs prestataires et quelles sont leurs spécificités ?

Les e-commerçants ont été les premiers à s’intéresser à l’A/B testing, il y a trois ou quatre ans, car ils y voyaient une rentabilité rapide. “Les médias y sont venus plus tardivement, mais ils sont de plus en plus nombreux à l’adopter depuis deux ans”, remarque Alix de Sagazan, qui a cofondé en 2011 AB Tasty, un éditeur de logiciel spécialisé dans ce domaine. “Les médias se structurent de mieux en mieux pour prendre en main ce sujet, généralement confié aux chefs de projet digitaux ou aux responsables web marketing.” Un grand média audiovisuel public réfléchit même à créer à la rentrée un poste d’A/B testeur, à la façon des sites marchands.

Engagement et abonnements

Les éditeurs y ont plusieurs motivations, notamment celle d’augmenter l’engagement de leurs lecteurs, c’est-à-dire le nombre de pages vues et le temps passé sur le site. Souvent en mesurant et en validant l’efficacité de mesures de bon sens. En augmentant la

[1392 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous