>   >  AMP : un premier bilan mitigé ?

AMP : un premier bilan mitigé ?



Trois mois après le lancement du format mobile créé à l'initiative de Google pour accélérer le temps de chargement des pages, les éditeurs anglo-saxons en tirent un premier bilan mitigé, selon Digiday. S'il a tenu sa promesse d'accélérer le web mobile, il ne leur apporte encore que peu de trafic. Les pages AMP de Slate.com et The Atlantic ne représentent par exemple pas plus de 4 % des visites sur leur site.

20 minutes et Le Parisien les plus affichés

Cela tient grandement au fait que Google déploie le format de manière progressive : d'abord en haut des résultats de recherche, puis sur Google News. En outre, le fait qu'AMP ne supporte pas encore tous les formats publicitaires complique sa monétisation.
En France, le blog Café Numérique a mesuré avec l'outil NewsDashboard que le carousel AMP est encore très peu déployé : il ne s'affiche que sur 11 % des requêtes dédiées à l'information et à l'actualité en général. Or, 92 % des pages AMP s'affichent dans le carousel. Pour l'heure, 20 Minutes et Le Parisien sont les éditeurs qui affichent le plus de pages AMP.