Régies & Adtech  >  Etudes  >  [Etude Secret Media] Quel impact ont les intermédiaires de l'adtech sur l'expérience utilisateur ?

[Etude Secret Media] Quel impact ont les intermédiaires de l'adtech sur l'expérience utilisateur ?



La start-up cofondée par Frédéric Montagnon, Secret Media, qui propose une solution pour contourner les adblockers sur les formats vidéo, a réalisé une étude comparative sur les 25 premiers sites médias en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, concernant le nombre d'acteurs technologiques présents sur les sites médias et ses conséquences sur l'expérience utilisateur.

(Etude complète à télécharger plus bas)

 

Au-delà du nombre de publicités affichées et visibles sur les sites, l'étude se focalise sur une autre cause de la propagation des adblockers : le temps de chargement des pages et la quantité de bande passante utilisée par les intermédiaires de l'adtech qui posent des cookies et traqueurs. 

Quelques chiffres :

  • 9 % de l'espace visuel est réservé à la publicité, plus de 50% de la bande passante est consommé par celle-ci.
  • Le nombre de sociétés adtech intervenant pour la collecte et la gestion des données est également plus élévé en France, avec 58 intermédiaires en moyenne, contre 53 aux Etats-Unis et 38 en Allemagne.
  • Le poids des publicités dans le chargement des pages pèse 70 % en France, contre 59 % en Allemagne et 54 % aux États-Unis. Et les publicités représentent 39 % de la bande passante, contre 33 % en Allemagne et 55 % aux Etats-Unis. 

Parmi les 25 sites analysés en France : TF1, L'Equipe, le Figaro, le Point, Le Télégramme, France2, RMC, France Télévisions, Le Monde, Europe 1, M6...