Médias & Contenus  >  Actualités  >  Les éditeurs hors-la-loi lorsqu’ils ciblent les utilisateurs d’adblockers ?

Les éditeurs hors-la-loi lorsqu’ils ciblent les utilisateurs d’adblockers ?



Plusieurs acteurs de l'industrie des médias en ligne, dont Ad Block Plus et The Guardian, se sont réunis ce lundi matin à Londres pour discuter des principaux enjeux du secteur, rapporte Campaign. Alexander Hanff, consultant en protection de la vie privée et militant pour le mouvement Think Privacy, était également présent. Il a indiqué avoir récemment reçu une confirmation écrite de la part du Département de la culture, des médias et du sport britannique (DCMS) indiquant que l'utilisation d'un bloqueur de publicité est légal, mais que bloquer les adblockers ne l'est pas : 

"Désigner les utilisateurs d'adblocker de criminels n'est pas particulièrement pertinent au regard de la loi britannique. Détecter qu'un internaute en utilise un est une infraction à la loi européenne. J'ai passé cette dernière année à discuter avec des régulateurs à travers l'Europe qui me l'ont tous confirmé, affirme-t-il. La détection d'un adblocker est techniquement illégale. Tous ces sites qui postent des messages d'avertissement aux utilisateurs, tel que The Guardian, sont techniquement dans l'illégalité s'ils ont pour cela recours à des scripts". 

Lire aussi