Régies & Adtech  >  Dossiers  >  HiMedia : les coulisses de la crise entre son PDG Cyril Zimmermann et le premier actionnaire Benjamin Jayet

HiMedia : les coulisses de la crise entre son PDG Cyril Zimmermann et le premier actionnaire Benjamin Jayet



Benjamin Jayet détient la société d’investissement BJ Invest. Il est progressivement monté au capital d’HiMedia ces six derniers mois. De manière directe et indirecte, il possède désormais environ 15 % du capital et presque autant des droits de vote, ce qui en fait le premier actionnaire.

Le groupe publicitaire HiMedia, qui a trop tardé à prendre le virage du programmatique et du native advertising, subit de mauvais résultats depuis deux ans. Son chiffre d’affaires est passé de 75 millions d’euros en 2014 à 65 millions en 2015, selon son rapport financier. “Des investisseurs comprennent que le business peut ne pas être bon, car les difficultés liées au business sont inhérentes à la vie des entreprises. Là, c’est aussi le management qui est pointé du doigt”, observe un fin connaisseur du groupe.

"""C’est un moment clairement difficile pour le groupe, mais nous avons toujours cette capacité à rebondir.” Cyril Zimmermann, HiMedia"

Deux assignations en justice

Quelles sont les critiques formulées ? Comme mind l’indiquait mardi 5 avril dans son briefing quotidien (réservé aux abonnés), le fonds BJ Invest, détenu par Benjamin Jayet, désormais premier actionnaire du groupe Hi Media avec un peu plus de 15 % du capital détenu de façon directe et indirecte, a déposé deux assignations en justice auprès du tribunal de commerce de Paris contre Cyril Zimmermann, PDG du groupe. Benjamin Jayet, président et fondateur du fonds BJ Invest - qui investit dans des activités en ligne comme l’édition de contenus digitaux, de la relation client (Eloquant), du e-commerce, du marketing digital (Effilab) et dans les services de paiement (Treezor) - demande à la justice de faire la lumière sur une prime de 510 000 euros accordée par HiMedia à Cyril Zimmermann pour la cession réussie de Jeuxvideo.com à Webedia en 2014, et pour une transaction concernant le site Démotivateur. Deux décisions selon lui contraire à l’intérêt social de la société (lire également son interview p.15). Dans son document de référence déposé à l’AMF en mai 2015, HiMedia indiquait que son conseil d’administration du 18 décembre 2014 a autorisé la cession de sa participation de 25 % dan

[2997 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous

Lire aussi