Médias & Contenus  >  Actualités  >  Instant Articles : plusieurs éditeurs américains ont vu chuter leur trafic en provenance de Facebook

Instant Articles : plusieurs éditeurs américains ont vu chuter leur trafic en provenance de Facebook



Une société d'analyse de trafic a confié de façon anonyme au site Digiday que ses clients - certains comptant parmi les plus grands éditeurs américains - ont enregistré entre janvier et mars une baisse de 20 % de leur trafic en provenance de Facebook. Les plus forts reculs ont été enregistrés par les éditeurs qui ont le plus misé sur Instant Articles.

Ce n'est pas tout à fait une surprise, puisque ces articles, destinés à faciliter la lecture sur mobile, s'ouvrent directement sur Facebook. Mais cela inquiète les éditeurs concernés, dans la mesure où ils sont encore contraints dans la monétisation de ces formats : Facebook limite le nombre de publicités affichées et n'autorise pas encore les native ads et les vidéos. "A l'avenir, il faudra acheter du trafic auprès de Facebook pour compenser les moments de creux", s’inquiète un éditeur interrogé.