>   >  Plateformisation des médias : The Guardian a créé un outil pour identifier le “dark traffic”

Plateformisation des médias : The Guardian a créé un outil pour identifier le “dark traffic”



Alors que les lecteurs des sites médias proviennent de sources de plus en plus variées, via le mobile et les réseaux sociaux, le phénomène du "dark traffic" - où la source n'est pas identifiée - pose un problème croissant aux éditeurs. Pour tenter de le résoudre, The Guardian, au Royaume-Uni, a créé en 2012 son propre outil de mesure, nommé Ophan, indique Digiday. Utilisé par 1 000 collaborateurs chaque mois, il analyse le comportement des lecteurs en temps réel, en créant des modèles de suppositions afin d'aider l'éditeur à comprendre leur origine. Par exemple, s'il observe un grand nombre de lecteurs en provenance de Reddit, ainsi que de sources inconnues, il peut déduire qu'une partie de ces derniers proviennent de différentes applications mobiles de Reddit qui n'ont pas de lien de référence.

En moyenne, 10 à 15 % du trafic sur un article du Guardian provient de sources non identifiées. L'éditeur suspecte qu'une grande partie provient de partages du lien par email et par texto entre les lecteurs.