Médias & Contenus  >  Etudes de cas  >  Comment Arte a détourné le ciblage publicitaire pour promouvoir sa série webdocumentaire “Do Not Track”

Comment Arte a détourné le ciblage publicitaire pour promouvoir sa série webdocumentaire “Do Not Track”



A l’occasion de la sortie en avril 2015 de “Do Not Track”, une websérie documentaire interactive en sept épisodes qui porte sur les enjeux de l’industrie du tracking sur internet, Arte souhaitait alerter les internautes sur ce qu’est le tracking publicitaire, tout en promouvant son web-documentaire. La chaîne franco-allemande a conçu avec l’agence «Ici Barbès» (réunion des deux agences BDDP & Fils et Textuel La Mine) une campagne digitale sociale et display qui «piégeait» l’internaute. Gilles Freissinier, directeur du développement numérique d’Arte France, et William Ory, directeur conseil social media chez Ici Barbès, reviennent pour mind-Satellinet sur cette campagne et ses résultats.

Origines William Ory (Ici Barbès) : “Nous travaillons depuis cinq ans avec Arte en tant qu’agence publicitaire et depuis deux ans nous nous occupons aussi de l’animation digitale. Depuis un peu plus d’un an, nous sommes également chargés de l’animation social media lors des activations de campagne. Arte a fait appel à nous en mars pour mettre en place une campagne autour de “Do Not Track”, une web-série documentaire de sept épisodes qui lève l

Il vous reste 722 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Comment Arte a détourné le ciblage publicitaire pour promouvoir sa série webdocumentaire “Do Not Track”