>   >  Quel avenir pour le marché des espaces publicitaires non visibles ?

Quel avenir pour le marché des espaces publicitaires non visibles ?



AppNexus, Google et Facebook ont annoncé ces derniers mois lancer des offres où les annonceurs ne paient que lorsque leur campagne a été vue et autorisent désormais des observateurs tiers à le vérifier.

Une évidence ? Pas forcément. Selon Brian O’Kelley, directeur exécutif d’AppNexus interrogé par Digiday, cela ne va pas forcer les acheteurs à acheter seulement ces espaces. Mieux : certains annonceurs ne veulent pas de ce produit et le marché mettra plusieurs années à se débarrasser des publicités non vues.

La raison ? Les agences doivent proposer des tarifs très attractifs pour se rendre compétitives auprès des marques, ce qui “pousse les agences à faire des choses très bizarres. Pour acquérir des clients, les agences forcent donc les annonceurs à acheter des impressions non vues”, souligne Brian O’Kelley.

Pour Ian Schafer, fondateur et CEO de l’agence publicitaire Deep Focus, les annonceurs favorisent le statu quo en choisissant d’acheter des espaces publicitaires peu chers, dont l’efficacité est faible.

Mais “à mesure que la technologie s’améliore, il n’a pas de raison que cette moindre qualité perdure. Il s’agit ici d’une période de transition”.

 

Il vous reste 0 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Quel avenir pour le marché des espaces publicitaires non visibles ?