Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Les stratégies éditoriales et commerciales des sites santé

Les stratégies éditoriales et commerciales des sites santé



Si la communication des annonceurs du secteur médical est limitée par des contraintes légales, l'homogénéité des audiences des sites de santé est un atout pour séduire les annonceurs traditionnels. Quel est le public des sites de santé ? Quelles sont leurs lignes éditoriales et leurs stratégies commerciales ? Quels sont leurs projets ? Satellinet présente les choix éditoriaux et l’évolution des pratiques commerciales du secteur au travers de plusieurs exemples : Doctissimo (Lagardère), Sante AZ (auFeminin), Top Sante (Mondadori) et e-sante (Assurances Mutuelles d’Europe) .

Selon le « Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance » réalisé en 2010 par l’Institut CSA sur un échantillon de 400 personnes interrogées au téléphone, 45 % des Français consultent occasionnellement ou régulièrement des sites de santé, un chiffre en hausse de 14 points en quatre ans. La demande d’informations médicales sur le web existe mais le marché est marqué par d’importantes restrictions juridiques concernant la communication des laboratoires, potentiellement premiers annonceurs sur le secteur. Ces derniers ne peuvent communiquer que sur des médicaments vendus sans ordonnance et non remboursés par la Sécurité sociale, après autorisation de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Ainsi, selon Kantar Media, les annonceurs dont les activités sont dédiées à la santé (laboratoires, produits pharmaceutiques, centres hospitaliers, matériels médicaux) ont ainsi investi 40 millions d’euros sur internet en 2010 tous sites confondus (-8,8 %) contre plus de 132 millions d’euros investis par les annonceurs issus de l’alimentation et plus de 127 millions pour ceux du secteur Hygiène / Beauté, les deux types d’annonceurs majeurs sur le secteur. Car, et c’est la deuxième caractéristique des sites santé, leur audience est très majoritairement composée de femmes, à environ 80 %, selon les interlocuteurs interrogés dans ce dossier. « C’est, aujourd’hui encore, la femme qui gère la santé de la famille, qui prend rendez-vous pour ses enfants et se renseigne sur internet », confirme Valérie Brouchoud, présidente de Doctissimo interrogée par Satellinet. C’est grâce à cette homogénéité du public que les sites spécialisés séduisent les annonceurs. Pour contourner l'obstacle juridique et afficher leur présence dans cet univers de santé, les annonceurs spécialisés communiquent toutefois en faisant intervenir leurs experts non pas pour faire la promotion de leurs produits mais faire va

Il vous reste 3043 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les stratégies éditoriales et commerciales des sites santé