Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Présidentielle 2012 - Test grandeur nature pour les rédactions bi-media

Présidentielle 2012 - Test grandeur nature pour les rédactions bi-media



Les sites internet des quotidiens et hebdomadaires se préparent à couvrir l’élection présidentielle de 2012 avec de fortes attentes d’audience. Après plusieurs expérimentations lors des précédents rendez-vous électoraux, élections régionales et cantonales notamment, les sites adossés à des médias print mettent résolument l’accent sur le numérique. à la différence des pure players ou des portails, qui seront traités dans nos prochains numéros, la plupart des sites de journaux abordent l’élection présidentielle dans un mouvement croissant vers le bi-média. Comment cela se concrétise-t-il ? Comment s'organisent les rédactions ? Quelles sont les passerelles avec les supports print ? Quelles sont les nouveautés éditoriales ? Y a-t-il des enjeux commerciaux spécifiques autour de ces dispositifs ? Satellinet présente les projets de lexpress.fr, du nouvelobs.com, du figaro.fr et du monde.fr, qui mettent tous l'accent sur le bi-média.

Après une année riche en actualité (printemps arabes, crise économique, Fukushima...) qui a nettement contribué à l’augmentation des audiences des sites d’actualité, les médias s’organisent depuis plusieurs mois pour couvrir l’élection présidentielle 2012, un rendez-vous qui devrait lui aussi être synonyme d’audience : lors des élections cantonales les 20 et 27 mars derniers, les sites médias ont ainsi réalisé en moyenne 28 % et 17 % de trafic en plus par rapport à un dimanche classique, selon Médiamétrie-eStat. Tous déploient désormais de nouvelles offres éditoriales sur internet et les mobiles. « Le développement numérique entraîne nécessairement une révolution pour le traitement de ces élections. Il y a cinq ans, le web jouait un rôle mineur et il n’y avait pas les smartphones. Aujourd’hui, on met en place d’importants moyens », indique à Satellinet Aurélien Viers, le rédacteur en chef du numérique au Nouvel Observateur. Les rédactions se préparent donc avec de nouveaux outils, de nouvelles offres éditoriales et de nouvelles organisations où print et web sont amenés à travailler ensemble. L’élection présidentielle apparaît ainsi comme un test grandeur nature des nouvelles organisations bi-média qui ont été déployées dans les rédactions des principaux quotidiens au cours des derniers mois. « Je pense qu’il va y avoir un gros coup d’accélérateur médiatique autour de la primaire socialiste en octobre, mais ça va baisser ensuite, jusqu’en janvier, avec le vrai démarrage des dispositifs pour le début de la campagne », estime Eric Mettout, le rédacteur en chef de lexpress.fr, interrogé par Satellinet. Si les attentes éditoriales sont très fortes, les régies des médias interrogés ne prévoient pas en revanche de commercialisation particulièr

Il vous reste 2791 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Présidentielle 2012 - Test grandeur nature pour les rédactions bi-media