Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Présidentielle 2012 - Stratégies et nouveautés chez les pure players et les portails

Présidentielle 2012 - Stratégies et nouveautés chez les pure players et les portails



Malgré des moyens financiers et humains souvent inférieurs aux groupes plurimédias, les pure players de l'information espèrent se démarquer et tirer leur épingle du jeu dans la couverture de l’élection présidentielle, quand les portails veulent eux aussi s'affirmer dans les contenus politiques. Partenariats, contenus exclusifs, nouvelles écritures, utilisation des communautés… les procédés sont multiples et beaucoup misent sur des positionnements originaux. De quelle façon pure players et portails organisent-ils leur rédaction ? Quelles sont les stratégies mises en place ? Quels sont les nouveaux formats éditoriaux ? Y a-t-il des enjeux commerciaux spécifiques autour de ces dispositifs ? Quels sont les annonceurs intéressés ? Satellinet présente les projets de Rue89, Slate.fr, Owni.fr, Atlantico.fr, Yahoo! France et MSN.fr.

Engagement de la communauté, utilisation du temps réel, rédactions bi-média… Le Figaro, Le Monde, Le Nouvel Observateur et L’Express ont mis en place des organisations et des dispositifs numériques importants (lire notre dossier dans Satellinet n°77). Ces efforts, déployés pour l’essentiel depuis six mois, pourraient faire de l’ombre aux pure players dans la couverture de la présidentielle de 2012. « Pas forcément car nous ne sommes pas en concurrence frontale avec les grands sites, ni entre pure players, chacun possède une vraie identité, nuance Johan Hufnagel, rédacteur en chef de Slate.fr. Couvrir la campagne pour 2012, c’est d’abord une bataille contre nous-mêmes en proposant des contenus de qualité et différents. » Cela passe notamment par de nouveaux formats et un positionnement propre à chaque média. « Les pure players ne peuvent pas lutter avec les sites traditionnels sur la quantité de contenus, on va donc essayer de faire des choses différentes, poursuit Johan Hufnagel. L’avantage, c’est aussi de pouvoir utiliser des angles et des expertises liées au web que nous maitrisons déjà », où seront mis en avant « le décryptage, l’analyse et le fact checking [la vérification des propos, des faits ou des chiffres avancés par une personnalité, NDLR]. Rue89 va ainsi mettre l’accent sur le participatif et souhaite notamment être au coeur des débats entre politique et web. « Nous scruterons la campagne qui prendra place sur le web, et animerons le débat sur l’avenir du numérique. Nous avons d’ailleurs déjà publié une tribune de Martine Aubry en juin sur le sujet, qui a rassemblé 40 000 visites », indique à Satellinet Pascal Riché, le rédacteur en chef de Rue89. Contrairement aux autres médias, Owni.fr ne lancera pas son dispositif avant le mois de novembre. « L’objectif c’est d’essayer d’avoir le plus de distance et de recul

Il vous reste 2877 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Présidentielle 2012 - Stratégies et nouveautés chez les pure players et les portails