Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Les projets numériques de Radio France

Les projets numériques de Radio France



Le groupe Radio France (France Inter, France Info, France Musique, France Culture, Le Mouv’, Fip, France Bleu…) dont les sites ont réuni 13,9 millions de visites en novembre (OJD) prévoit d’importants développements numériques dans les mois qui viennent. Il devrait notamment doubler les effectifs consacrés à ces activités. Débutés en novembre avec le lancement d’un nouveau site pour Franceinfo.fr, les projets seront mis en place progressivement en 2012. Le groupe tente ainsi de rattraper son « retard », de l’aveu même de ses dirigeants, pour tendre vers une démarche numérique plus offensive. Son budget (653,4 millions d’euros en 2011) est essentiellement assuré par la redevance audiovisuelle et complété par des ressources publicitaires sur les antennes et sur les nouveaux médias. Radio France compte néanmoins développer ses recettes publicitaires en ligne (quelques centaines de milliers d’euros par an actuellement) en proposant de nouveaux contenus non linéaires ou spécifiques. Pour y parvenir, la direction des nouveaux médias du groupe, dotée de moyens spécifiques (4,2 millions d’euros de budget en 2011), est sur le point de mettre en place une nouvelle organisation et plusieurs nouvelles offres éditoriales. L’objectif est de doubler d’ici dix-huit mois l’audience des sites internet (13,9 millions de visites en novembre, OJD). Dans ce dossier, Satellinet dévoile une partie des projets numériques de Radio France qui seront officiellement détaillés le 25 janvier.

En recrutant en juillet 2011 Joël Ronez, alors responsable du pôle web d’Arte France, comme directeur des nouveaux médias du groupe, Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, a souhaité impulser une nouvelle stratégie numérique. La direction du groupe avait constaté « un retard certain, avec des offres peu compétitives et de faibles audiences, mais aussi de réelles opportunités avec un marché des nouveaux médias en plein essor, notamment sur smartphone, un environnement opensource actif et de nouvelles perspectives pour la radio numérique », estime Joël Ronez, interrogé par Satellinet. Les huit sites internet de Radio France (France Inter, France Info, France Musique, France Culture, Le Mouv’, Fip et France Bleu, auquel s’ajoute le site du groupe Radio France) ont ainsi rassemblé 13,9 millions de visites en novembre, contre 20,7 millions pour le groupe Le nouvel Observateur, 71,7 millions pour le groupe Lagardère ou 79,2 millions pour le groupe Le Figaro (OJD). Les recettes générées par le numérique sont de l’ordre de quelques centaines de milliers d’euros par an à Radio France aujourd’hui. Les espaces publicitaires des sites du groupe sont commercialisés jusqu’à fin 2012 par la régie France Télévisions Publicité avec des formats display mais pas encore de publicité instream. « Les recettes devraient augmenter grâce à une meilleure exploitation et un meilleur positionnement des formats display existants, l’intégration à terme de formats

Il vous reste 2262 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les projets numériques de Radio France