Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Le fondateur de l’agence digitale Spiderdreams lance un réseau social consacré aux jeux vidéos, Pixwoo

Le fondateur de l’agence digitale Spiderdreams lance un réseau social consacré aux jeux vidéos, Pixwoo



Pascal Vielhescaze, fondateur et directeur général de l’agence digitale Spiderdreams, qui revendique un CA 2010 de 2,9 millions d’euros, a annoncé mardi 27 mars le lancement de Pixwoo, un réseau social dédié aux jeux vidéos. Lancé en mars 2011 en version bêta, il revendique réunir pour son lancement officiel 10 000 membres, annonce 2 500 fiches de jeux et près de 300 groupes de discussion. La société Pixwoo, SAS au capital social de 30 000 euros, a été créée en janvier 2011. Elle est détenue à 57 % par Pascal Vielhescaze, à 33 % par Isabelle Bugat, par ailleurs associée à Pascal Vielhescaze dans Spiderdreams, et à 10 % par le photographe Yves Bottalico. Les fondateurs ne se sont pas tournés vers des fonds d’investissements, mais ont investi sur fonds propres et via la société Spiderdreams. Le développement de la plate-forme technique a nécessité 1,5 million d’euros sur l’année 2011, et le travail de 3 à 15 développeurs selon les besoins.

« Nous n’avons pas fixé d’objectifs quantitatifs sur la taille de la communauté que nous voulons atteindre », explique Pascal Vielhescaze interrogé par Satellinet. « Nous voulons organiser un cercle vertueux avec nos utilisateurs et nos partenaires », dit-il. Le site s’adresse aux gamers de tous niveaux et aux éditeurs et développeurs de jeux vidéos. Tous les contenus sont produits par cette communauté. Pas de liens sponsorisés « qui dégraderaient l’expérience utilisateur », précise Pascal Vielhescaze, dont l’intention première revendiquée est, à la manière d’un Facebook, de constituer d’abord une audience. « Nous verrons plus tard les solutions de monétisation, qui ne passent pas forcément par le display. On peut imaginer que le site soit dans le périmètre de grands groupes internet ou média. » D’après son analyse du profil de la population-témoin qui a utilisé le site en bêta, un noyau dur d’un millier de personnes (sur les 10 000 membres) se connectent entre 20 minutes et 1 heure par jour.

Pascal Vielhescaze, qui revendique la vocation internationale de ce réseau, organise depuis février son implantation aux Etats-Unis avec l’appui de son agence de RP sur place et en se rendant sur les grands évènements dédiés aux jeux vidéos : le GDC à San Francisco (qui vient d’avoir lieu début mars) et l’E3 à Los Angeles (qui aura lieu en juin). La version américaine de Pixwoo devrait sortir en mai. Pascal Vielhescaze développe lui-même des partenariats hors éditorial, dont la nature n’a pas été communiquée, avec les éditeurs et médias nord-américains. Sa stratégie consiste à toucher des ”early adopters” pour que la réputation de Pixwoo se propage. La même stratégie est poursuivie en France. Au niveau européen, le lancement en Grande-Bretagne est prévu dans les prochains jours. « En termes de logistique, pour entamer un développement international, l’Angleterre est plus facile à gérer que l’Allemagne, et cela nous permet en plus de développer le site en langue anglaise », explique Pascal Vielhescaze. Pixwoo prépare aussi une version en allemand — l’Allemagne étant, avec la Grande- Bretagne et la France, dans le top 3 des pays où le jeu vidéo rencontre une audience comprise estimée, selon Pascal Vielhescaze, entre 25 et 30 millions de joueurs, et planifie les adaptations japonaises et coréennes. Créée en 2004, Spiderdreams réalise des sites web et mobiles notamment. Ses principaux clients sont La Poste, France Télévisions Publicité, etc. Ce sont les équipes de consultants et de créatifs de Spiderdreams qui participent à Pixwoo. « Je ne refacture pas à Pixwoo », dit Pascal Vielhescaze.

Il vous reste 0 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Le fondateur de l’agence digitale Spiderdreams lance un réseau social consacré aux jeux vidéos, Pixwoo