Régies & Adtech  >  Dossiers  >  De plus en plus d'intermédiaires publicitaires sur le web français

De plus en plus d'intermédiaires publicitaires sur le web français



Du fait du développement de la publicité programmatique ouverte, il y a en moyenne 38 vendeurs publicitaires qui disposent d'une connexion à un site web en France, selon une étude réalisée au sein de la CNIL, décryptée et enrichie par mind Media. Le chiffre est souvent bien plus important pour les principaux médias d'information et illustre la complexité croissante de la publicité programmatique.

Malgré les intentions affichées par de nombreux acteurs pour simplifier la chaîne marketing entre marques et éditeurs médias, le nombre de vendeurs et revendeurs d'espaces publicitaires en ligne est toujours très important : 38 en moyenne ont accès à chacun des sites web français, selon une étude du laboratoire d’innovation numérique de la CNIL (Linc). Publiée début octobre, elle permet de mesurer et de visualiser à la fois avec quels intermédiaires publicitaires les sites français sont connectés - volontairement ou non - pour commercialiser leurs espaces publicitaires en ligne et la place que ces acteurs occupent sur le web.

Des intermédiaires publicitaires très nombreux sur l'ensemble du web 

Le Linc a utilisé la même méthode que celle employée chaque année par mind Media, à savoir l'examen de deux protocoles techniques conçus par l'IAB pour favoriser la transparence de l'achat et de la vente publicitaire : le standard Ads.txt, lancé en 2017, par lequel les éditeurs de sites web peuvent déclarer les prestataires autorisés à vendre leurs espaces (consultez notre dernier décryptage fin 2019 sur les principaux éditeurs médias) et le standard Sellers.json, lancé e

Il vous reste 1833 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
De plus en plus d'intermédiaires publicitaires sur le web français