Régies & Adtech  >  Dossiers  >  Applications mobiles : avec quels prestataires les éditeurs français travaillent-ils pour l’analytics, les push notifications et l’advérification ? 

Applications mobiles : avec quels prestataires les éditeurs français travaillent-ils pour l’analytics, les push notifications et l’advérification ? 



Pour mieux comprendre la manière dont les éditeurs utilisent leurs applications mobiles pour mieux connaître leurs lecteurs et les transformer en abonnés, mind Media a analysé les SDK de près de 200 de leurs applications Android, grâce aux données de notre partenaire, 42matters.

Série : cet article est le deuxième d’un dossier en deux parties analysant les SDK (software development kit) de 67 éditeurs, tels qu’ils les étaient disponibles début septembre 2020 dans la plateforme de notre partenaire, 42matters. Vous pouvez lire le précédent ici.

Au total, notre partenaire 42matters, une société spécialisée dans l’App Store Intelligence, a identifié 108 SDK différents dans les applications Android des éditeurs français (voir encadré méthodologique). Outre les outils de développement et ceux de monétisation publicitaire, déjà étudiés dans notre précédent article, 12 d’entre eux sont spécialisés dans l’analytics, huit dans l’engagement - notamment pour gérer les push notifications - six dans le paiement en ligne, cinq dans l’advérification, etc. 12 SDK sont présents dans plus de la moitié des applications étudiés, dont neuf appartiennent à Google. "Par défaut, lorsqu'on intègre les SDK de Facebook et Google, nous n'avons pas d'autre choix que d'embarquer toutes leurs fonctionnalités (analytics, ads, login...). Mais nous ne les activons pas forcément", précisait en 2018 Olivier Cambournac, lorsqu’il était directeur général adjoint en charge des jeux et des applications chez Webedia.

Sur

Il vous reste 1972 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Applications mobiles : avec quels prestataires les éditeurs français travaillent-ils pour l’analytics, les push notifications et l’advérification ?