Régies & Adtech  >  Dossiers  >  Les revenus publicitaires programmatiques des éditeurs en nette progression

Les revenus publicitaires programmatiques des éditeurs en nette progression



La crise sanitaire a entraîné pour les éditeurs médias une forte chute de leurs revenus publicitaires. Depuis, les niveaux restent faibles, sauf pour les ventes programmatiques, reparties à la hausse cet été et parfois meilleures qu’il y a un an. mind Media dresse un état des lieux du marché programmatique en interrogeant plusieurs régies et sociétés adtechs, et avec les données de notre partenaire Adomik.

La chute des revenus programmatiques a été particulièrement brutale au printemps du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19 en mars, ce levier d’achat média étant le plus facile à désactiver pour les annonceurs. Nous avions ainsi déterminé avec les données d’Adomik que les revenus programmatiques des éditeurs avaient baissé de 47 % en un mois (du 15 mars au 17 avril).

Les deals programmatiques étaient les plus touchés, avec un recul de 57 %. À la sortie du confinement, le marché restait mesuré sur une éventuelle reprise, qu’il estimait envisageable au deuxième trimestre 2020. 

Une reprise du programmatique portée par les deals à partir du mois de juin

Le mois de mai a été plutôt calme, avec une remontée très progressive des revenus programmatique des éditeurs. "Il y a eu un effet de rattrapage progressif, sur mai, juin et juillet et le re

Il vous reste 1309 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les revenus publicitaires programmatiques des éditeurs en nette progression