Régies & Adtech  >  Actualités  >  Joe Root (Permutive) : "Les données first party des éditeurs doivent devenir la monnaie d'échange pour la publicité en ligne"

Joe Root (Permutive) : "Les données first party des éditeurs doivent devenir la monnaie d'échange pour la publicité en ligne"



 

Le marché des DMP se reforme avec l’arrivée de nouveaux acteurs spécialisés dans l’exploitation la data first party des éditeurs. Parmi eux, Permutive, déjà bien implanté aux États-Unis et au Royaume-Uni, qui veut s’étendre au marché français. Son fondateur, Joe Root, détaille ses plans pour la société et sa vision du marché. 

 

On en est la société aujourd’hui ? Qu'est-ce-qui vous a poussé à créer Permutive ?

Nous avons aujourd’hui entre 80 et 90 salariés contre 10 il y a deux ans. Nous avons levé 11,5 millions de dollars en tout, et une nouvelle levée est à venir. Notre but est faire de la donnée first party des éditeurs la nouvelle monnaie d’échange pour le marché publicitaire, nous ne travaillons donc qu’avec des éditeurs. Aujourd’hui, nous sommes principalement présents au Royaume-Uni et aux États-Unis et le vrai focus cette année sera notre expansion en France. Au niveau global, nous avons comme une soixantaine de clients dont des éditeurs majeurs comme le Financial Times ou le Guardian. Pour l’instant nous n’avons que quelques clients spécifiques en Fran

Il vous reste 1131 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Joe Root (Permutive) : "Les données first party des éditeurs doivent devenir la monnaie d'échange pour la publicité en ligne"