Régies & Adtech  >  Dossiers  >  La crise publicitaire et économique va-t-elle renforcer le duopole ?

La crise publicitaire et économique va-t-elle renforcer le duopole ?



Si tous les acteurs médias et publicitaires ont été impactés par la crise sanitaire et le confinement, la baisse des revenus publicitaires n'a pas été identique pour tous. Google, Facebook et Amazon continuent d'afficher des revenus publicitaires en hausse. Le risque : que la crise économique qui s'annonce conduisent les marques à privilégier les produits publicitaires des GAFA.

Malgré la forte croissance de leurs audiences, les reports et annulations de campagnes publicitaires dès le début du confinement ont plombé les résultats des éditeurs entre mars et mai 2020. La reprise sera très progressive en raison des incertitudes économiques et cette crise aura un impact significatif sur leur chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année 2020. En France, ils ont enregistré en moyenne une régression de leurs revenus publicitaires de 30 à 50 % sur le seul mois de mars selon les données recueillies par mind Media, puis de 50 à 70 % en avril. 

À l’échelle du premier trimestre, cela représente une perte de 12,6 % par rapport à la même période en 2019, selon les chiffres du BUMP publiés début mai. 

Tous les acteurs ne semblent pas touché

Il vous reste 1218 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
La crise publicitaire et économique va-t-elle renforcer le duopole ?