Régies & Adtech  >  Entretiens  >  Ingrid Couasnon (Smart) : "Les acteurs les plus touchés par la crise sont ceux qui n'avaient déjà pas un modèle rentable"

Ingrid Couasnon (Smart) : "Les acteurs les plus touchés par la crise sont ceux qui n'avaient déjà pas un modèle rentable"



Alors que la plupart des pays européens ont entamé ou préparent leur déconfinement, différents scénarios de reprise de l'activité publicitaire se profilent suivant les pays. Ingrid Couasnon, EVP sales EMEA chez Smart, société de technologies publicitaires qui associent SSP et adserver, dresse une comparaison des différents marchés où la société est présente, et anticipe les effets de cette période pour la transparence publicitaire, la brand safety et la relation avec les agences.

La crise sanitaire et économique a-t-elle eu un impact différent sur les différents marchés publicitaires dans lesquels Smart opère ?

En termes de chute des investissements publicitaires, c'est bien la France qui connait l'impact le plus important. Le SRI a remonté le chiffre de -60 % au mois d'avril, un recul qui est très proche à celui observé par Smart sur ce marché. L'explication est principalement culturelle : les coupes budgétaires répondent à un sentiment d'anxiété généralisé chez les Français. Le pays a pourtant été moins touché par la pandémie et a mis en place un confinement moins stricte que d'autres comme l'Italie ou l'Espagne. Dans ces pays, la diminution des investissements publicitaires auprès de Smart en avril tourne cependant plutôt autour de 25 à 30 %. 

Le pays qui a le mieux résisté sur le marché pub

Il vous reste 1326 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Ingrid Couasnon (Smart) : "Les acteurs les plus touchés par la crise sont ceux qui n'avaient déjà pas un modèle rentable"