Régies & Adtech  >  Actualités  >  Facebook résisterait mieux à la crise publicitaire que le reste du marché en France

Facebook résisterait mieux à la crise publicitaire que le reste du marché en France



Facebook a annoncé dès le 24 mars un “affaiblissement de (son) activité publicitaire dans les pays prenant des mesures agressives pour réduire la propagation de Covid-19”, du fait du retrait des annonceurs. La tendance s'est confirmée, mais Facebook est moins impacté que le reste du marché. Selon une étude sur les investissements en paid social sur Facebook des annonceurs français, publiée par Kantar mercredi 15 avril, la plateforme aurait été utilisée par "seulement" 17 % d’annonceurs en moins sur la semaine post confinement (23-29 mars) par rapport à la semaine précédant le confinement (9-16 mars). L'institut d'études et de piges médias ne quantifie pas la diminution des investissements en volume mais à titre de comparaison, il chiffre la diminution du nombre d'annonceurs en presse à 41 %, en radio à 57 % et en TV à 29 %.

A retenir. Kantar relève que les marques "ont su rapidement adapter leurs communications sur Facebook pour répondre aux attentes des Français qui demandent notamment des marques plus engagées". Une réactivité plus difficile pour les publicités diffusées sur les autres médias (l'étude complète de Kantar).

SPÉCIAL COVID-19

Tous les chiffres et informations importantes sur la crise afin de faciliter vos prises de décision : notre hub enrichi en permanence "Les Essentiels"

Tous nos décryptages et articles : ici sur notre site : #covid-19

Il vous reste 0 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Facebook résisterait mieux à la crise publicitaire que le reste du marché en France