Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Les agences anglo-saxonnes tentent de gérer leurs coûts pour faire face à la crise

Les agences anglo-saxonnes tentent de gérer leurs coûts pour faire face à la crise



Dans un article publié lundi 30 mars, Digiday revient sur différentes stratégies de gestion de la trésorerie mises en place par les agences aux États-Unis et au Royaume-Uni pour faire face à la crise publicitaire. Pour éviter les licenciements, l’agence britannique Adamson réaffecte certaines équipes (2 000 personnes) mobilisées pour des annonceurs de secteurs en crise (marques du voyages et du tourisme…) sur ceux de secteurs toujours prêts à investir, comme les marques et organismes liée à la santé. Aux États-Unis, les agences comptent beaucoup sur le plan de relance de près de 2 000 de dollars annoncé par le gouvernement américain. Digiday relève qu’au Japon, pour plus de flexibilité sur les coûts fixes, les agences font appel à des freelances pour les activités créatives, et qu’elle fonctionne davantage projet par projet depuis le début de la crise. 

À retenir. Les marques ont aussi un rôle important à jouer dans l’amélioration des liquidités des agences, notamment en accélérant leurs délais de paiement. Campaign rapporte ainsi qu’Unilever serait prêt à payer plus rapidement ses plus petits fournisseurs, dont des agences.

SPÉCIAL COVID-19

Tous les chiffres et informations importantes sur la crise afin de faciliter vos prises de décision : notre hub enrichi en permanence "Les Essentiels"

Tous nos décryptages et articles : ici sur notre site : #covid-19

Il vous reste 0 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les agences anglo-saxonnes tentent de gérer leurs coûts pour faire face à la crise