Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Les éditeurs développent leurs contenus pour le jeune public durant le confinement 

Les éditeurs développent leurs contenus pour le jeune public durant le confinement 



Pendant le confinement, des éditeurs réorganisent leurs offres éditoriales pour mieux identifier leurs contenus jeunesse. Les podcasts natifs et les contenus éducatifs font partie des formats plébiscités. mind Media passe en revue les stratégies de Sybel, Bayard, France Télévisions et Radio France sur le numérique et leur impact sur la fréquentation en ligne. 

Avec la fermeture des établissements scolaires dès le lundi 16 mars, puis les mesures de confinement prises le lendemain, des familles françaises se retrouvent confinées avec des enfants à occuper. Les éditeurs français ont adapté leur production éditoriale aux conditions du télétravail, en proposant notamment de nouvelles offres de contenus liées au divertissement en confinement (lire notre article sur certaines de ses initiatives). Ces dernières s’adressent aussi à leurs audiences jeunesse, habituelles ou nouvellement attirées par ces contenus. 

Karine Leyzin, directrice des contenus de Sybel, identifie trois types de contenus que les éditeurs peuvent diffuser pendant le confinement : “

Il vous reste 1048 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les éditeurs développent leurs contenus pour le jeune public durant le confinement