Régies & Adtech  >  Dossiers  >  Le marché publicitaire en ligne espère une reprise des investissements en mai

Le marché publicitaire en ligne espère une reprise des investissements en mai



Les éditeurs et leurs partenaires de vente redoutent une chute de leurs revenus publicitaires de 50 à 80 % en avril. Certaines marques communiquent toujours, mais dans des proportions moindres. Les opportunités de communication sont pourtant réelles pour certaines d’entre elles.

Presque deux semaines après la mise en confinement de la population française, les acteurs du marché publicitaire numérique y voient un peu plus clair sur les conséquences de la crise sanitaire qui touche la population et affecte une large partie de l’économie française. L’impact sur les investissements publicitaires commence à être chiffré : de nombreux vendeurs et revendeurs d’espaces estiment la chute des investissements publicitaires comprise entre 50 et 80 % durant ces prochaines semaines au moins. 

Si la fréquentation de tous les médias, nationaux et régionaux, affiche des progressions à trois chiffres depuis deux semaines, la quasi-totalité des marques ont préféré stopper leurs campagnes dès qu’elles ont pu le faire après les premières mesures gouvernementales de confinement. Il est difficile de dresser avec précision une moyenne de marché, tant les acteurs (presse, radios, chaînes TV, pure players) et les types d’inventaires (informations générales, contenus thématiques, audio, vidéo…) varient et sont impactés de façon différentes. 

Des prévisions très pessimistes

Dans sa dernière étude Magma, publiée jeudi 26 mars (et dont un résumé

Il vous reste 1825 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Le marché publicitaire en ligne espère une reprise des investissements en mai