Médias & Contenus  >  Entretiens  >  Lorenzo Benedetti (Paradiso) : "Il faut varier les modèles de monétisation des podcasts natifs"

Lorenzo Benedetti (Paradiso) : "Il faut varier les modèles de monétisation des podcasts natifs"



Plusieurs pure-players du podcast natif ont créé leur structure de production pour proposer leurs propres programmes ou en produire pour des tiers. Paradiso, cofondé et présidé par Lorenzo Benedetti, cofondateur et ancien dirigeant de Studio Bagel, est l'un d'eux. Il détaille à mind Media son positionnement dans le podcast, son modèle économique et sa stratégie à l'international.

Ces dernières années, plusieurs acteurs spécialisés dans le podcast natif se sont lancés sur le marché français. En quoi le positionnement de Paradiso se différencie-t-il ? 

La société Paradiso a été officiellement créée en septembre 2019 et emploie désormais une vingtaine de personnes dont 15 en France. Une levée de fonds d’amorçage (d’un montant non communiqué, ndlr) a été réalisée en juillet 2019 auprès d’investisseurs issus des médias tels que Rodolphe Belmer (ancien directeur général de Canal+), le groupe audiovisuel Mediawan et la société de production Iconoclast. D’autres levées de fonds sont prévues pour accélérer le développement de l’entreprise. Paradiso a deux singularités, dont celle de ne pas être un s

Il vous reste 1138 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Lorenzo Benedetti (Paradiso) : "Il faut varier les modèles de monétisation des podcasts natifs"