Médias & Contenus  >  Entretiens  >  Marc Feuillée (Groupe Le Figaro) : "Il faudra une adaptation de la loi sur les droits voisins si nous n'arrivons à rien de concret avec les plateformes"

Marc Feuillée (Groupe Le Figaro) : "Il faudra une adaptation de la loi sur les droits voisins si nous n'arrivons à rien de concret avec les plateformes"



Le directeur général du Groupe Figaro - CCM Benchmarck évoque les conséquences de la loi créant les droits voisins pour les médias et ses critères de rémunération, revient sur les acquisitions réalisées depuis 2015 et dresse les priorités pour 2020 : le développement des synergies au sein du groupe et du volume d'abonnés purs numériques, au nombre de 150 000 désormais.

 

Quels sont les résultats économiques attendus en 2019 pour le Groupe Figaro ? 

Les comptes se sont pas clôturés, mais 60 % des revenus du groupe proviennent des activités médias et 40 % du hors média. Au sein des activités médias, la majorité du chiffre d'affaires provient encore de la publicité. Mais il y a une très forte progression des abonnements et un recul de la publicité papier. Sur le numérique, la publicité de gré à gré diminue, avec un transfert vers la publicité programmatique (voir également notre graphique sur les résultats du groupe plus bas, ndlr).

 

 

Le label Digital Ad Trust a-t-il servi à quelque chose ?

Il a permis au marché une prise de conscience, qui était nécessaire et je salue toutes les initiatives su visent à créer de la confiance et de la transparence, notamment celles de l'Union des marques, qui propose beaucoup de choses. En revanche, ce label a créé des contraintes supplémentaires pour les éditeurs, mais on ne voit pas son apport effectif. L'achat automatique progresse sans cesse, le poids des plateformes sur le marché s'accentue et le marché est toujours très intermédié. Certains choix laissent perplexe. Je me pose une question : les agences jouent-elles leur rôle de conseil ? Notre intérêt et notre combat, c'est que le media planning retrouve son sens et de l'intérêt. Changer d'état d'esprit et faire évoluer les habitudes est visiblement difficile pour le m

Il vous reste 2235 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Marc Feuillée (Groupe Le Figaro) : "Il faudra une adaptation de la loi sur les droits voisins si nous n'arrivons à rien de concret avec les plateformes"