Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Le marché programmatique est-il devenu plus opaque avec le header bidding ?

Le marché programmatique est-il devenu plus opaque avec le header bidding ?



Les demand side platform (DSP), aux services des acheteurs médias, sont souvent taxées d’opacité, mise en relief depuis l’adoption par le marché du header bidding. Ces critiques concernent la définition des enchères et la sélection des SSP. mind Media a confronté les points de vue d’une régie, Adverline, et d’une DSP, Mediamath, laquelle promet une initiative pour plus de transparence.

Les plateformes d’achat (DSP), parmi lesquelles DV 360 (Google), Xandr (ex-Appnexus), The Trade Desk et Mediamath, ces acteurs technologiques connectés aux plateformes qui agrègent l’offre (via les SSP), manqueraient de clarté quant à leurs critères de sélection des impressions publicitaires et de définition des enchères ; c'est le constat que font certains acteurs depuis que le header bidding a été adopté par le marché programmatique.

Une responsabilité partagée

Pour comprendre ces critiques, il faut d’abord analyser les conséquences du header b

Il vous reste 862 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Le marché programmatique est-il devenu plus opaque avec le header bidding ?