Médias & Contenus  >  Actualités  >  Conseil de déontologie des journalistes : son fonctionnement et sa composition

Conseil de déontologie des journalistes : son fonctionnement et sa composition



Le Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM) a organisé son assemblée générale fondatrice lundi 2 décembre. Elle s'appuie sur les travaux ces dernières années de l'ODI et fédère journalistes, représentants du public et éditeurs, dont la fédération des agences de presse (FFAP), Contexte, Brief.me et les radios libres (SNRL). Elle se positionne comme intermédiaire et n'émettra que des avis. mind Media détaille son rôle, ses membres et son fonctionnemment.

Faut-il instaurer une instance professionnelle d’autorégulation et de médiation avec le public chargée de vérifier la conformité des pratiques journalistiques à la déontologie ? L’idée était évoquée depuis une quinzaine d’années pour restaurer la confiance du public envers les médias et agences de presse. Le rapport Emmanuel Hoog, commandé par le gouvernement et publié en mars 2019, en défendait le principe.

La création d’un tel organe a été actée lundi 2 décembre lors de l’assemblée générale fondatrice du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM). Il s’appuie en partie sur l’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI), association composée de personnalités de la presse, syndicats professionnels et de médias (ses membres), qui milite depuis plusieurs années pour la création d’un tel organisme.

Les statuts de ce nouvel organe ont été votés. Sous le régime de l'association loi 1901, son objet porte sur la création d'"une instance de dialogue et de médiation entre les journalistes, les médias et a

Il vous reste 1527 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Conseil de déontologie des journalistes : son fonctionnement et sa composition