Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Ce qu’il faut retenir des Rencontres de l’Udecam 2019

Ce qu’il faut retenir des Rencontres de l’Udecam 2019



Lors des Rencontres de l’Udecam, matinée de conférences organisée jeudi 5 septembre et dont mind Media était partenaire média, les professionnels des médias et de la communication se sont exprimés en faveur d’une “biodiversité” des médias. Autrement dit, un rééquilibrage du marché publicitaire, actuellement préempté par les plateformes, en faveur des médias traditionnels. En voici les points marquants.

 

 

1 - Pour éviter la concentration, repenser la biodiversité et les relations avec les plateformes

 

Raphaël De Andreis, président de l’Udecam et d’Havas Village France

Il a insisté sur une responsabilité partagée et des efforts communs à poursuivre :

“Les acteurs ont vécu une mutation de l'écosystème vertigineuse. De nouvelles espèces, les entreprises technologiques, sont venues tout bouleverser. Elles offrent des opportunités d’accès au contenu incroyables, mais il faut retrouver un équilibre et les agences médias ont bien sûr un rôle à jouer pour cela. Retrouvons tous ensemble du bon sens. Collectivement, nous nous sommes trop concentrés ces dernières années sur des KPI quantitatifs. Une impression, c’est quoi ? Un affichage de quelques secondes ou une empreinte dans l’esprit de l’utilisateur ? Il faut remettre de l'objectivité, de la mesure et du bon sens dans la façon dont nous construisons l'écosystème pour le futur. Les agences doivent être vigilantes à cela. Nous nous sommes battus pour la mise en place du Digital Ad Trust, ce n’est sans doute pas suffisant, mais c’est une première étape. Les pouvoirs publics ont aussi un rôle à jouer. Aucun gouvernement avant celui celui-ci n’a autant pris à coeur l’avenir du secteur, avec les droits d’auteur,

Il vous reste 1989 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Ce qu’il faut retenir des Rencontres de l’Udecam 2019