Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Les plateformes d'agrégation peuvent-elles librement distribuer les podcasts natifs ?

Les plateformes d'agrégation peuvent-elles librement distribuer les podcasts natifs ?



L'exclusion (temporaire) il y a quelques jours de l’application Majelan du kiosque Play Store de Google illustre les tensions de plus en plus fortes entre éditeurs de podcasts et plateformes d’agrégation. L'enjeu : garder le contrôle de la distribution des contenus audio et la relation directe avec les internautes.

Le lancement le 4 juin dernier de Majelan, l’application d’agrégation de podcasts enrichie d’une offre de contenus sur abonnement - un projet cofondé par l'ancien président de Radio France Mathieu Gallet - soutenue par une importante couverture médiatique, a mis en lumière la problématique de la licéité de la reprise des flux RSS des podcasts par des agrégateurs tiers. 

“Majelan a été la goutte d’eau qui fait déborder le vase, bien que le problème se pose depuis plusieurs années déjà, avec des modèles comme ceux de Tootak en France ou Luminary à l’étranger”, observe Yann Rieder, cofondateur du label de podcasts RadioKawa et de la société de production de podcasts Blueprint (Tech Two, La Cartouche, et production pour des tiers). “Ces acteurs veulent se positionner en tant qu’intermédiaires sur le marché du podcast, alors qu’ils ne sont pas désirés par les podcasteurs et n’apportent pas de p

Il vous reste 1379 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les plateformes d'agrégation peuvent-elles librement distribuer les podcasts natifs ?