Régies & Adtech  >  Dossiers  >  Les éditeurs se veulent sereins face aux restrictions d'Apple et Google pour le dépôt de cookies

Les éditeurs se veulent sereins face aux restrictions d'Apple et Google pour le dépôt de cookies



La limitation de l’usage des cookies par Safari et Chrome menace la valorisation des inventaires des médias, mais les éditeurs interrogés affirment que les effets ont pour l'instant été limités sur leurs revenus et se disent confiants pour l'avenir.

Le nouveau contexte réglementaire, avec l’entrée en application du RGPD et bientôt, peut-être celle d'e-Privacy, et leurs stratégies business ont progressivement poussé les navigateurs à revoir leur politique d’accès aux cookies utilisateurs par les acteurs tiers de la publicité en ligne.

Google - qui avec Chrome possède 60% des part de marché sur les navigateurs en France - a ainsi annoncé mercredi 7 mai, à l’occasion de sa conférence I/O, limiter l’usage des cookies tiers, vraisemblablement en permettant aux utilisateurs de décider quels cookies ils tolèrent au sein de Chrome, confirmant ainsi des rumeurs déjà évoquées depuis plusieurs mois. Dans le même temps, Apple, qui avait déjà largement limité l’accès aux cookies tiers, a lancé

Il vous reste 1273 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les éditeurs se veulent sereins face aux restrictions d'Apple et Google pour le dépôt de cookies