Médias & Contenus  >  Confidentiels  >  Le Groupe Challenges accuse des pertes plus importantes que prévues en 2018

Le Groupe Challenges accuse des pertes plus importantes que prévues en 2018



Selon nos informations, la situation financière du Groupe Challenges s’est détériorée. Alors que Claude Perdriel envisageait pour 2018 une perte d’environ 2 millions d’euros pour l’ensemble de la société éditrice des titres (Challenges, Sciences et Avenir, La Recherche, L'Histoire, Historia), après plus de 2 millions en 2017, le dernier conseil d’administration du titre, tenu en février, a mis en lumière une dégradation des résultats : le groupe a finalement réalisé environ 4,3 millions d'euros de pertes, dont la majorité pour le magazine Challenges, sur un chiffre d’affaires plus ou moins stable, de 43 à 45 millions d’euros (hors régie MediaObs, logée en dehors). 

A retenir : "Les résultats des ventes papier sont bons et la publicité papier aussi (l'activité de régie est dans une autre société, ndlr) nous indique le PDG du groupe, Claude Perdriel.* Mais le digital est une source de pertes pour l'ensemble de la presse écrite et n'est pas une solution. Nous sommes obligés d'y être, mais les investissements y sont importants pour des résultats insuffisants." Les nouveaux résultats prévisionnels misen sur une perte réduite à 2,5 millions d’euros en 2019, puis entre 1 et 1,5 million d’euros en 2020 avec un chiffre d’affaires stable.

 

*Mise à jour lundi 10 juin 2019 : une mauvaise interprétation des propos nous faisait dire l'inverse dans une précédente version de cet article.

Il vous reste 0 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Le Groupe Challenges accuse des pertes plus importantes que prévues en 2018