Médias & Contenus  >  Dossiers  >  RGPD : 19 éditeurs français ont créé leur propre consent management platform (CMP) en mai 2019

RGPD : 19 éditeurs français ont créé leur propre consent management platform (CMP) en mai 2019



En 2018, l’entrée en vigueur du RGPD a provoqué une multiplication du nombre de consent management platforms (CMP), ces outils qui permettent aux éditeurs de transmettre le consentement internaute à leurs partenaires. Un an après, plus d’une vingtaine de pure players se sont lancés sur ce marché, et plus de soixante-dix éditeurs en ont créé une.

 

Pour faciliter la transmission du consentement dans le cadre du RGPD, l'IAB Europe a mis en place il y a un an le transparency & consent framework (TCF) (lire sur notre site). Ce mécanisme prévoit notamment que les éditeurs doivent mettre en place sur leur site une consent management platform (CMP), qui enregistre les choix des internautes et les transmet à leurs partenaires. Ils peuvent développer cet outil par eux-mêmes, ou faire appel à ceux proposés par des acteurs spécialisés ou des sociétés adtech. Pour être compatibles avec le TCF, ces CMP doivent être enregistrées auprès de l’IAB Europe (la liste ici), moyennant 1 350 dollars.

Les Etats-Unis, premiers sur les CMP

En octobre 2018, mind Media avait analysé la liste des plateformes qui avaient fait cette démarche pour mieux connaître le profil de ces nouveaux acteurs. Nous avons

Il vous reste 1734 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
RGPD : 19 éditeurs français ont créé leur propre consent management platform (CMP) en mai 2019