Régies & Adtech  >  Dossiers  >  Les stratégies d'Amazon et Weborama en cas d'acquisition de l'adserver de Sizmek

Les stratégies d'Amazon et Weborama en cas d'acquisition de l'adserver de Sizmek



Alors qu'on pensait qu'Amazon avait le champ libre pour racheter les activités d’adserving et de DCO de Sizmek pour améliorer sa connaissance client et étoffer ses offres publicitaires, Weborama a surenchéri le 7 juin. Quelles sont les stratégies des deux acteurs en réalisant cette opération, et la société de data marketing française a-t-elle une chance de l'emporter ?

Amazon continue de vouloir investir dans son activité publicitaire en ligne. Le groupe d'e-commerce détenu par Jeff Bezos a annoncé vendredi 31 mai avoir trouvé un accord avec Sizmek pour le rachat de ses activités d’adserver et de DCO, Sizmek Ad Server et Sizmek Dynamic Creative Optimization.  Depuis sa mise en redressement judiciaire en avril aux Etats-Unis (selon le chapitre 11), la société adtech a déjà cédé une bonne partie de ses actifs, avec notamment la vente de ses activités DSP et DMP à Zeta Global Holding Group. Sizmek estimait que ses actifs se situent entre 100 millions et 500 millions de dollars, soit un niveau de passif similaire (la liste des créanciers pour un total de 64 millions de dollars).

Cette fois, c'est son actif technlogique et ses clients dans l'adserving qui sont concernés. Rappelons que cette technologie perme

Il vous reste 1516 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Les stratégies d'Amazon et Weborama en cas d'acquisition de l'adserver de Sizmek