Régies & Adtech  >  Dossiers  >  Quels SDK publicitaires figurent dans les applications mobiles des éditeurs médias ?

Quels SDK publicitaires figurent dans les applications mobiles des éditeurs médias ?



Aux côtés de Google et Facebook, 13 sociétés publicitaires françaises sont parvenues à installer leur SDK sur les applications Android d'éditeurs médias. C’est l’un des constats de notre étude réalisée à partir des données d'Exodus Privacy, une association qui recense les pisteurs dans les applications.

Le mobile occupe une place croissante dans l’usage des Français. Selon Médiamétrie, 34 millions d’entre eux se sont connectés chaque jour à ce terminal en 2018, soit 3 millions de plus que l’année précédente. Si les audiences mobiles se font majoritairement sur un navigateur web, les applications tiennent toujours, pour la plupart des éditeurs médias, une place clé dans la monétisation de ce terminal.

Les applications, essentielles pour la monétisation sur mobile

D’abord, parce que la publicité au sein des sites mobiles présente quelques faiblesses, comme la limitation des formats interstitiels dans Google Chrome, ou celle des cookies dans Safari, Mozilla et bientôt Chrome. Les applications n'ont pas ce problème, puisqu'elles associent automatiquement à chaque utilisateur un identifiant unique (baptisé IDFA sur Apple et AAID sur Android). "C'est aussi un environnement plus stable qui permet une meilleure diffusion des emplacements publicitaires", indiquait à mind Media Nicolas Rieul, chief strategy & marketing officer de S4M, en février 2018. Enfin, les adblockers

Il vous reste 1694 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Quels SDK publicitaires figurent dans les applications mobiles des éditeurs médias ?