Médias & Contenus  >  Dossiers  >  YouTube peut-il être un relais de diffusion des vidéos pour les médias d’information ?

YouTube peut-il être un relais de diffusion des vidéos pour les médias d’information ?



La baisse du reach naturel consécutive au changement d’algorithme au sein du flux d’actualité de Facebook, début 2018, a conduit certains médias à repenser leurs stratégies de diffusion vidéo et à s'orienter vers YouTube. D’autres éditeurs d'information y sont présents depuis longtemps, dans une logique d'hyperdiffusion de leurs contenus. mind Media a interrogé une partie d’entre eux (Le Monde, France Télévisions, France Médias Monde) pour présenter leur stratégie et leur retour d'expérience.

Le changement par Facebook de son algorithme de gestion des contenus visibles dans le fil d’actualité au premier trimestre 2018 a fait baisser la part de trafic des éditeurs médias de 20 à 30 % sur ordinateur et de 30 à 50 % sur mobile. Peu après ce changement - destiné à mettre davantage en avant les contenus des relations directes des utilisateurs sur la plateforme - Le Monde avait annoncé en mai 2018 une diminution drastique de la quantité de contenus diffusés sur Facebook (et Twitter) au bénéfice de YouTube. Google annonçait en parallèle attribuer 25 millions d’euros issus de son fonds DNI à plusieurs médias (en France, au Monde, à Brut et à Hugo décrypte) pour le développement d’informations de qualité sur Youtube. Plus récemment, FranceTV a décidé de retirer ses contenus intégraux de la plateforme, jugeant le retour sur investissement trop faible.

Dans ce contexte, comment les éditeurs organisent-ils leur diffusion de contenus s

Il vous reste 1409 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
YouTube peut-il être un relais de diffusion des vidéos pour les médias d’information ?