Médias & Contenus  >  Dossiers  >  Altice va acquérir Molotov : quelle est sa place dans l'univers OTT ?

Altice va acquérir Molotov : quelle est sa place dans l'univers OTT ?



L’opérateur télécom se renforce dans la distribution vidéo et OTT et peut envisager des synergies de contenus, techniques, commerciales et publicitaires. Si les chiffres d’usages de la plateforme sont en phase avec ceux de ses concurrents, Molotov n’a pas encore trouvé de modèle économique.

Nous avons comparé son utilisation en France avec celles d’autres services vidéo et OTT, via l’outil de mesure de notre partenaire Ogury.

Molotov, qui propose une plateforme d’agrégation de contenus télévisuels accessibles en direct et en replay, était ces derniers mois à la recherche d’un appui extérieur pour donner un nouveau souffle à son projet. La trentaine de millions d’euros levés depuis la création de la société en 2013 - notamment auprès des fondateurs Jean-David Blanc, Pierre Lescure, Jean-Marc Denoual, mais aussi Idinvest, Orefi (Jacques-Antoine Granjon), Jaïna Capital (Marc Simoncini), Sky, TDF, etc. - ont été en large partie utilisés au développement technique et produit (avec plus d’une soixantaine de salariés) et au versement des rémunérations aux chaînes distribuées sur sa plateforme.

Altice : un nouveau rôle de distributeur vidéo

La structure tentait depuis début 2018 de lever une nouvelle fois des fonds, Jean-David Blanc, son principal fondateur, avait indiqué en mars à BFM TV chercher “jusqu’à 50 millions d’euros”. Des discussions infructueuses ont eu lieu auprès d’acteurs institutionnels et différents goupes industriels, France Télévisions, TF1 et Orange, notamment. C’est finalement Altice / SFR qui a annoncé mer

[1605 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous