Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Comment My Media veut donner une valeur à l’attention pour compléter le "Bêta de Morgensztern"

Comment My Media veut donner une valeur à l’attention pour compléter le "Bêta de Morgensztern"



Sous la responsabilité de son directeur des études François Lienart, l’agence média indépendante actualise le Bêta de mémorisation publicitaire, qui fait encore référence aujourd’hui dans le média-planning, avec le calcul d’un Alpha de l’attention, pour mieux identifier l'efficacité des différents supports médias. Explications.

 

Objectif

Issu des travaux menés par Armand Morgensztern dans les années 1970, le Bêta de mémorisation se calcule en mesurant, par post-tests, le pourcentage d’individus ayant mémorisé le message de l’annonceur suite à une exposition publicitaire. Pour la télévision, par exemple, ce taux moyen était fixé à l’époque à 15 %.

Mais depuis sa mise en place il y a près de 50 ans, l’outil n’a qu

[614 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous