Agences & Annonceurs  >  Dossiers  >  On vous explique : la manipulation des enchères en programmatique (1/2)

On vous explique : la manipulation des enchères en programmatique (1/2)



Bid caching, first-price auction non déclaré, prix-planchers dynamiques, duplication des bid requests… En quoi consistent les 13 pratiques de manipulation des enchères en programmatique que la DSP MediaMath a demandé à ses partenaires SSP et adexchanges de cesser, et pourquoi sont-elles dommageables au marché ? Dans cette première partie, nous vous présentons les manipulations liées aux prix planchers, aux wrappers et aux modèles d’enchères.

Début octobre, MediaMath a adressé une lettre aux 50 prestataires de vente auprès desquels la DSP américaine achète de l'inventaire publicitaire, les menaçant d'exclusion s'ils manipulent les enchères programmatiques (lire sur notre site) MediaMath a requis de tous ses partenaires qu’ils signent un document par lequel ils s’engagent à ne pas avoir recours à 13 pratiques différentes. Parmi elles, trois concernent la manipulation des prix planchers, deux portent sur la manipulation des wrappers header bidding, deux autres sur les modèles d’enchère et trois sur la lutte contre la fraude. Cette semaine, nous vous présentons les principales manipulations liées aux prix planchers, aux wrappers et aux modèles d’enchère.

Prix planchers

Les SSP ne doivent pas dupliquer les bid requests dans leur système. Cela inclut le fait d’envoyer successivement des requêtes pour la même impression avec des floors différents.

En quoi ça

Il vous reste 1456 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
On vous explique : la manipulation des enchères en programmatique (1/2)