Régies & Adtech  >  Actualités  >  Le RGPD favorise les accords de second party data au Royaume-Uni

Le RGPD favorise les accords de second party data au Royaume-Uni



Si le RGPD n’a pas décimé les offres publicitaires data (lire sur notre site), il a accéléré le développement d’alternatives moins risquées, comme le ciblage contextuel et le programmatique garanti. Au Royaume-Uni, il a également favorisé la croissance des accords de second-party data entre éditeurs et annonceurs, remarque lundi 8 octobre Digiday, en s’appuyant sur les témoignages du Guardian, de News UK et de Business Insider.

“La question (de la recherche de look-alikes sur nos sites) est l’une des premières abordées par les annonceurs lorsque nous les rencontrons. Ce phénomène a été accéléré par le RGPD et le recul des third-party data, dont la composition a toujours été questionnable, et souvent assez imprécise”, explique ainsi Ben Walmsley, digital commercial director chez News UK. Pour répondre à cette demande, les éditeurs britanniques s’organisent : News UK déploie la plateforme publicitaire News IQ, et développe une alliance publicitaire avec le Guardian et le Telegraph, baptisée The Ozone Project (lire sur notre site).

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous