Régies & Adtech  >  Actualités  >  Le RGPD va-t-il assécher les inventaires de data ?

Le RGPD va-t-il assécher les inventaires de data ?



Avec l’entrée en application du RGPD, l’une des craintes du marché portait sur la baisse drastique du volume de données disponibles. A Dmexco, mind Media a interrogé plusieurs acteurs du marketing digital sur ce point. Certains acteurs souffrent.

 

Le RGPD était le thème phare évoqué les 12 et 13 septembre lors de Dmexco, le salon européen de l’adtech à Cologne, en Allemagne. Avec une question qui agite les professionnels : les nouvelles obligations légales pour exploiter les données personnelles entraînent-elles une chute des données, le carburant du marché publicitaire ?

“Deux mois avant la date butoire, nous avons contacté nos éditeurs partenaires pour savoir où ils en étaient de leur mise en conformité avec le RGPD : les retours ont été très rares car personnes n’était prêt”, souligne Augustin Decré, directeur général Europe du Sud d’Outbrain. Certains éditeurs ont même annoncé qu’ils ne collecteraient plus aucune donnée par peur de ne pas être en conformité. Mais dans les faits, seuls les acteurs 100 % programmatique ont été impactés par des baiss

Il vous reste 1278 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Le RGPD va-t-il assécher les inventaires de data ?