Agences & Annonceurs  >  Entretiens  >  Laurent Capion (Starcom) : "Pour se différencier sur les assistants vocaux, les marques doivent travailler sur l'identité sonore"

Laurent Capion (Starcom) : "Pour se différencier sur les assistants vocaux, les marques doivent travailler sur l'identité sonore"



L'émergence des assistants vocaux offre aux marques un nouveau levier pour créer une relation émotionnelle, personnalisée et intime avec les individus, et in fine renforcer leur relation client. Mais la concurrence sera rude. Laurent Capion, directeur de la stratégie de Starcom France (Publicis Media), explique comment les marques doivent aborder ces nouvelles interfaces pour émerger et être efficaces.

 

Il y a actuellement un vrai engouement autour des assistants vocaux. Est-il justifié ?

Oui, le potentiel est énorme, notamment parce que les GAFA arrivent sur ce marché. ComScore prédit que 50 % des recherches seront vocales d'ici 2020. Aujourd’hui, selon Capgemini, 51 % des Français déclarent être déjà utilisateurs d'assistants vocaux (en intégrant Siri, l'assistant vocal d'Apple). Mais selon le récent sondage du cabinet H2\, seuls 6 % sont actuellement équipés d'une enceinte connectée. Il faut donc encore développer l'équipement, mais après Google Home lancé en France en août 2017, la commercialisation depuis le 14 juin dernier d'Amazon Echo va forcément démultiplier le développement de l'assistant vocal.

Facebook a également annoncé le lancement

Il vous reste 1147 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Laurent Capion (Starcom) : "Pour se différencier sur les assistants vocaux, les marques doivent travailler sur l'identité sonore"