Agences & Annonceurs  >  Dossiers  >  Création publicitaire : la DCO en 5 questions

Création publicitaire : la DCO en 5 questions



La DCO, pour "dynamic creative optimization", désigne la personnalisation automatique des créations via le programmatique, avec pour but d'optimiser l'efficacité des campagnes. Qui sont les acteurs de la DCO en France ? Quand et comment une marque doit-elle l'utiliser ? Pour quel prix ? mind Media a interrogé Mini France, Orange France, SeLoger.com et Adventori pour comprendre le fonctionnement, l’intérêt et les limites de cette technique d'optimisation publicitaire.

1) Qu'est-ce que la DCO ?

La DCO est une technique qui permet d’adapter en temps réel plusieurs éléments composant une même création publicitaire en fonction du contexte et du profil de chaque individu. "C’est la création pilotée par les données", résume Pierre-Antoine Durgeat, CEO d’Adventori. "C’est comme si on faisait du collage, en assemblant la création à l’instant où l’internaute est devant son écran".

C’est en effet à l’instant où l’internaute est devant son écran qu’il est possible de savoir, par exemple, combien de places restent dans le train, où se trouve-t-il et si le produit qui l’intéresse est disponible dans le point de vente le plus proche. L’objectif de cette "optimisation dynamique" est d’améliorer sensiblement la performance de la publ

[1213 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous