Agences & Annonceurs  >  Entretiens  >  Ian Rogers (LVMH) : "Facebook et Instagram doivent nous redonner confiance dans l'influence marketing"

Ian Rogers (LVMH) : "Facebook et Instagram doivent nous redonner confiance dans l'influence marketing"



LVHM est le premier groupe mondial du luxe avec un chiffre d'affaires en hausse de 13 % en 2017 à 42,6 milliards d'euros. En charge depuis 2015 de la transformation numérique du groupe, Ian Rogers présente pour mind Media la stratégie de transformation digitale de ses 70 marques (Louis Vuitton, Dior, Bulgari, Sephora...), la place de l'e-commerce dans son activité, son approche de la data, ses relations avec les start-up et les limites du marketing par l'influence.

LVMH regroupe plus de 70 marques avec des positionnements et des stratégies très différentes. Quelles sont les plus avancées sur le numérique ?

Cela dépend de leur secteur (mode, vins et spiritueux...), de leur taille, de leurs ressources, de leur ancienneté dans le groupe, ainsi que de leur modèle économique. Certaines Maisons, comme Sephora et Louis Vuitton, misent exclusivement sur leurs clients finaux, tandis que d'autres reposent plutôt sur un modèle B2B. Les critères de mesure sont donc radicalement différents. Certaines de nos maisons (marq

[792 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous