Médias & Contenus  >  Actualités  >  e-privacy : une chute des revenus numériques des quotidiens nationaux de 57 % en 2020 ?

e-privacy : une chute des revenus numériques des quotidiens nationaux de 57 % en 2020 ?



Le lobbying se poursuit contre le projet de texte européen visant à mieux protéger les données personnelles, notamment via un renforcement du consentement de l'internaute. Une étude commandée à Deloitte par des éditeurs français prévoit un risque économique important pour les grands titres de presse.

S'ils ont accepté le principe du RGPD, les éditeurs de contenus en ligne et les sociétés spécialisées dans le marketing publicitaire restent farouchement opposés à la proposition du Conseil européen du nouveau règlement e-privacy sur la protection des données électroniques personnelles en Europe. Le texte, amendé et voté au Parlement européen, est toujours en discussion.

Le secteur des médias et de la publicité est engagé dans un travail de plus en plus intense de lobbying auprès des différentes autorités européennes et des gouvernements nationaux. Différentes études ont été commandées à cette fin, l'une économique, l'autre juridique. Un point en particulier est critiqué : la notion de consentement préalable à la pose de cookies.

[1295 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous